L'enregistrement de votre domaine est en attente. Revenez dans une heure

Mises à jour

Déclarer sa maladie à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie
Victime d'un burn-out professionnel, vous vous demandez comment le faire reconnaître comme maladie professionnelle ?

L'Assurance Maladie-Risques professionnels a reconnu en 2016, près de 600 affections psychiques au titre des maladies ...

En savoir plus

Le burn-out n’est pas un « état » en tant que tel : il correspond plutôt à une résultante d’une somme d’actions et de réactions et s'apparente en cela davantage à un processus plus ou moins long, qui selon les personnes et les situations variera en intensité et en gravité. Une personne atteinte ...

En savoir plus

Qu’est-ce que la TCC ?
Une TCC est une thérapie brève, validée scientifiquement qui porte sur les interactions entre pensées, émotions et comportements. Ces thérapies se concentrent sur les problèmes actuels de la personne, tout en prenant en compte leurs causes historiques. Elles aident à progre...

En savoir plus

Le Burnout
On en parle de plus en plus : le burnout. Tout le monde connaît quelqu’un qui semble être touché par le burnout. Une épidémie ? Un mot plus acceptable et moins stigmatisant que dépression ? Quoi qu’il en soit beaucoup de cadres, entrepreneurs, salariés et mères de familles se posent la...

En savoir plus
Appeler

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel n’est pas reconnu en tant que maladie professionnelle au sens strict. Pour l’être, il doit absolument remplir deux conditions : il faut tout d’abord établir un lien de causalité directe entre la pathologie et le travail du salarié et qu’il en rés...

En savoir plus

Les soins du burn-out doivent se concevoir comme un véritable travail thérapeutique qui occupera vos journées en lieu et place du travail lui-même (si vous êtes en arrêt), mais il pourra également être engagé alors que vous êtes encore en activité. Cette trajectoire est une décision difficile à p...

En savoir plus
Appeler

Qu’est-ce que la connaissance de soi ?

C’est la capacité d’une personne à se voir clairement.

Elle est utile pour comprendre qui on est, comment les autres nous voient, et la façon dont nous nous intégrons au monde.

La connaissance de soi nous donne le pouvoir. Peut-être qu’on n’aimera pas f...

En savoir plus

Le fonctionnement d’une famille en crise est celui d’une boucle qui se referme sur elle-même. La famille produit alors « toujours plus de la même chose » et sa souffrance s’accroît.
Ce scénario illustre ce que la thérapie familiale nomme le principe d’homéostasie, processus par lequel le groupe ...

En savoir plus

Burnout ou dépression?
Le burnout (ou épuisement professionnel) est nécessairement lié au travail. Dans la dépression, le travail n’est pas la cause première, mais peut être un facteur aggravant. De plus, en cas de burnout, la personne atteinte est toujours en situation de stress chronique, tandi...

En savoir plus

la psychothérapie

Les thérapies brèves...
On peut considérer que des approches comme les thérapies brèves, les thérapies orientées vers les solutions et la psychothérapie neurolinguistique font partie des approches comportementales. Toutefois, un de leurs objectifs fondamentaux est de réduire la durée du traitement (au plus dix séances). Pour y parvenir, on tente de définir le problème avec un maximum de précision et de s’attaquer à des problèmes circonscrits le plus précisément possible. On ne cherche pas les causes, on met plutôt l’accent sur ce qui est changeable, sur les solutions, les habiletés et l’action.

La thérapie cognitivo-comportementale
Certaines difficultés psychologiques peuvent être liées, entre autres, à des pensées ou à des comportements inadéquats qu’on a appris ou adoptés – souvent malgré soi. Ils peuvent s’apparenter à des réactions « incontrôlables » qui surgissent automatiquement en certaines circonstances (dès que je vois un policier, je me sens fautif; si je n’ai pas d’amoureux, je ne vaux plus rien, etc.) Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) proposent d’observer objectivement et d’analyser avec détachement ces comportements et ces pensées, d’apprendre de nouveaux comportements et de remplacer les pensées ou les émotions non désirées par d’autres qui sont davantage adaptées. On cherche des problèmes concrets à résoudre et une démarche thérapeutique est établie en commun (déconditionnement progressif, clarification des mécanismes de défense, modifications des croyances, etc.).  

La thérapie psychodynamique ou analytique (psychanalyse)
Fortement influencées par la psychanalyse (qu'elle soit de Freud, de Jung ou d'autres), ces approches font appel à la notion d’inconscient et focalisent leurs efforts sur la recherche des liens entre les difficultés actuelles et les expériences passées, dont les conflits refoulés et non résolus. La personne est amenée à prendre conscience de l’influence de ces conflits sur son fonctionnement afin de les comprendre et de s’en dégager progressivement. On vise des changements profonds et durables chez le patient. Généralement, les psychothérapies psychanalytiques durent au moins un an, à raison d’une ou plusieurs séances par semaine.  

Nous contacter

Coordonnées

Appeler maintenant
  • 09 86 16 39 53

Adresse

Itinéraire
64 Rue du Général Leclerc
77120 COULOMMIERS
France

Horaires d'ouverture

lun.:Fermé
mar.:09:00 – 20:00
mer.:09:00 – 20:00
jeu.:09:00 – 20:00
ven.:09:00 – 20:00
sam.:09:00 – 12:00
dim.:Fermé
Obtenir un devis
Message envoyé. Nous vous contacterons prochainement.